A la une

A la une

Comment fabriquer le vert de gris ?

Comment fabriquer le vert de gris ?

Accueil > Fiches bricolage > Peintures et enduits déco

Alchimie étonnante de couleur déjà connue des Grecs et des Romains, le vert-de-gris est un acétate basique de cuivre. De leur temps, ils fabriquaient en diluant des lames de cuivre dans du vinaigre.


Alchimie étonnante de couleur déjà connue des Grecs et des Romains, le vert-de-gris est un acétate basique de cuivre. De leur temps, ils fabriquaient en diluant des lames de cuivre dans du vinaigre. L’oxydation temporelle et naturelle du cuivre par l’oxygène contenu dans l’air et l’influence des émanations d’acide acétique débouche sur la formation d’une croûte de sel sous forme d’acétate de cuivre.

Comment fabriquer le vert de gris ?

Fabriquer le vert de gris

Ce procédé naturel peut être reproduit en accéléré (le procédé vert de gris de Montpellier) pour fabriquer du vert de gris en combinant du marc de raisin (acide acétique) de très bonne qualité et des lames de cuivre très fines de 2 à 3 mm d’épaisseur. Pour avoir un produit de qualité exceptionnelle, les lames de cuivre et le marc de raisin doivent subir un traitement préalable : les lames de cuivre polies sont placées dans une caisse et chauffées tandis que le marc de raisin est enfermé pendant quelques jours dans des tonneaux fermés hermétiquement pour y subir une fermentation jusqu’à l’obtention d’une sorte de vinaigre. C’est ce vinaigre qui va être utilisé pour napper les lames de cuivre dans des vases d’argile, dans des tonneaux en bois ou des fosses de brique. Les lames de cuivre sont retirées tous les cinq jours pour être exposées à l’air libre pendant au moins trois heures, puis chauffées à 25° ou 30° à l’étuve avant d’être trempées dans l’eau froide et remise à leur place. Au bout de la sixième ou septième opération, le vert de gris est suffisamment épais et pâteux pour être raclé avec un simple couteau. Les pâtes encore humides de vert de gris sont alors récupérées dans des sacs en cuir et séchées au soleil. Pour procédé suédois, le vert-de-gris est obtenu en enfilant les piles de lames de cuivre dans des morceaux de tissu préalablement imbibées de vinaigre. Le produit obtenu est similaire au vert de gris produit par le procédé de Montpellier qu’on vient de décrire plus haut. Mais contrairement au côté très technique du procédé de Montpellier, le procédé suédois peut être aisément reproductible par les particuliers chez eux.

Acheter des solutions prêtes à l’emploi

Des solutions sous forme de tampon d’ouate destinées aux professionnels de l’art existent dans le commerce. Diluées dans de l’au distillée et appliquées sur des surfaces en cuivre ou en laiton, les objets traités prennent rapidement une couleur verdâtre.

Reproduire l’aspect vert de gris

L’effet vert de gris peut être aussi obtenu en appliquant successivement sur la surface à traiter et nettoyé préalablement une première couche au pinceau plat d’une peinture vert bronze, suivie d’une couche nuageuse appliquée en quelques endroits à l’aide de tapotements ou des petites touches sur l’ensemble de la surface à traiter avec une brosse à bruiner légèrement chargée avec de la peinture vert turquoise puis vert pale. Le tout sera recouvert d’une couche couvrante de vernis polyuréthane pour protéger l’objet traité des intempéries.