A la une

A la une

À savoir sur la plantation de rosiers

À savoir sur la plantation de rosiers

Accueil > Déco jardin > Les fleurs

Si vous avez toujours rêvé de voir fleurir de jolies roses dans votre jardin, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réussir la culture de rosiers. Les techniques de plantation ne sont pas très compliquées et sont à la portée de tous les amateurs de jardinage.

Copyright © Digitalpress - Fotolia.com


À savoir sur la plantation de rosiers

Quand planter les rosiers ?

Les rosiers résistent bien au froid. Ainsi, leur plantation se fait idéalement à l’automne. Vous pouvez également planter les rosiers durant l’hiver, lorsque le temps le permet bien évidemment. À noter toutefois que pour les rosiers à racines nues, il faut effectuer la plantation seulement entre mi-novembre et le mois de février. Si le sol est trop humide ou s’il s’agit d’une plantation en pot, il est préférable d’en cultiver au printemps.

Bien choisir le lieu de plantation

Pour faire pousser vos rosiers, choisissez un lieu pas trop exposé au vent. Toutefois, le lieu de plantation d’un rosier doit être bien ensoleillé. Évitez les sols avec un taux élevé en calcaire ou les terrains argileux. À part ces deux types de sol, les rosiers peuvent être cultivés un peu sur n’importe quel sol. En outre, cette plante peut pousser sur un sol déjà cultivé ou un sol vierge. Quoi qu’il en soit, une préparation du terrain est toujours nécessaire. Commencez ainsi par nettoyer le sol en enlevant les mauvaises herbes et les pierres s’il est encore vierge. Dans le cas contraire, il faudra bêcher avant d’ajouter de l’engrais.

Comment planter les rosiers à racines nues ?

Commencez par faire un trou de 50 cm de largeur et de 50 cm de profondeur. Ensuite, placez du fumier au fond du trou pour favoriser le développement des racines. Vous pouvez également utiliser des algues. Prenez de la terre du jardin puis mélangez avec du terreau plantation. Par la suite, coupez les racines pour avoir une longueur de 20 cm environ. Placez les racines dans un pralin pour les tremper. Il ne vous reste plus qu’à mettre les racines bien au fond du trou en faisant très attention à ce qu’elles ne se cassent pas. Enfin, prenez le mélange de terre et de terreau et utilisez-le pour recouvrir le trou. Terminez en tassant bien le terrain.