A la une

A la une

Maçonnerie | Les mortiers

Maçonnerie | Les mortiers

Accueil > Fiches bricolage > Maçonnerie

Le terme de mortier désigne un mélange de liant (chaux ou ciment) et de sable, gâché avec une certaine quantité d’eau.


Le terme de mortier désigne un mélange de liant (chaux ou ciment) et de sable, gâché avec une certaine quantité d’eau.

Un mortier est appelé « gras » ou « maigre » selon qu’il contient une quantité plus ou moins importante de liant.

Le sable qui entre dans la composition d’un mortier est du sable de rivière débarrassé de toute impureté. A défaut, on utilise du sable de mer soigneusement lavé.

Maçonnerie | Les mortiers

Caractéristiques du mortier

Le terme de mortier désigne un mélange de liant (chaux ou ciment) et de sable, gâché avec une certaine quantité d’eau.

Un mortier est appelé « gras » ou « maigre » selon qu’il contient une quantité plus ou moins importante de liant.

Le sable qui entre dans la composition d’un mortier est du sable de rivière débarrassé de toute impureté. A défaut, on utilise du sable de mer soigneusement lavé.

Utilisation du mortier

D’une manière générale, on utilise le mortier de ciment pour la confection des joints (assemblages des briques, pierres, moellons, agglomérés, etc.), et le mortier de chaux, ou mieux le mortier bâtard (mélange de chaux, de ciment et de sable) pour les enduits intérieurs et extérieurs.

Gâchage du mortier

Selon les travaux que vous devez effectuer, respectez les proportions suivantes :

- Pour un enduit extérieur : 300 à 400 kg de liant pour 1m3 de sable
- Pour un enduit intérieur : 200 à 250 kg de liant pour 1m3 de sable
- Pour les joints : 450 à 550 kg de liant pour 1m3 de sable.

Le mortier bâtard

Pour un mortier bâtard, le liant se décomposera en une part de ciment pour une part de chaux.

Si le gâchage est effectué régulièrement, chaque particule de sable sera parfaitement collée à la particule voisine.

- Mesurez votre sable et versez-le dans une auge en matière plastique ou en fer ;
- Mesurez ensuite la chaux ou le ciment que vous déposerez dans l’autre, à côté du sable,
- Mélangez parfaitement et à sec (c’est très important) le sable en le liant (chaux ou ciment) à l’aide d’une truelle à briqueter,
- Versez l’eau peu à peu jusqu’à obtenir une pâte épaisse tenant sur votre truelle inclinée.

A noter : un bon mortier est le résultat d’un long gâchage avec le moins d’eau possible.