A la une

A la une

Architecte - Jean Nouvel

Architecte - Jean Nouvel

Accueil > Design > Designers

Qui est Jean Nouvel ?

Sans doute un des plus célèbres architectes français, connu à l’échelle internationale, Jean Nouvel est né le 12 août 1945 à Fumel, dans le Lot-et-Garonne. Il grandit à Sarlat et rêve de faire une carrière de peintre mais ses parents, instituteurs, préfèrent le pousser à apprendre l’architecture à laquelle il s’initie, en 1964, à l’École des beaux-arts de Bordeaux . Il poursuit ses études à l’Ecole Nationale supérieure de Paris et devient, en 1966, lauréat du concours d’entrée. C’est en 1972 qu’il obtient enfin son diplôme.

Musée du Quai Branly - Jean Nouvel Musée du chocolat Cailler - Suisse - Jean Nouvel Salle de concert à Copenhague - Jean Nouvel Stand Corian - Milan Italie - Jean Nouvel Jean Nouvel - Architecte

Architecte - Jean Nouvel

Biographie de Jean Nouvel

Entre 1967 et 1970, c’est en étant l’assistant de Paul Virilio et Claude Parent, qu’il s’influence de leur travail jusqu’à fonder sa première agence, en 1970, avec François Seigneur.

Il engendre la Biennale d’architecture en 1978 et réalise des premières œuvres, une école et une villa dans le Périgord. Puis, la Maison Dick, le centre médico-chirurgical de Bezons et le collège Anne Franck d’Anthony.

François Mitterrand fait appel à lui pour le premier des « grands travaux », l’institut du monde Arabe, à Paris, achevé en 1987, dont façade à moucharabiehs, lui permet enfin de devenir populaire.
Il obtient une notoriété mondiale en 1999 en réalisant le Palais de la culture er des congrès de Lucerne ; cela lui donne accès à des grands travaux internationaux.

Fidèle à sa région, il crée le musée gallo-romain à Périgueux et transforme l’église Sainte-Marie en marché couvert, à Sarlat.
C’est en 2006 que le président Jacques Chirac lui commande le Musée du quai Branly.

Il participe à la création du mouvement « Mars 1976 » en objection à la Charte d’Athènes et l’ordre des architectes, conscient que la France à besoin de modernité architecturale.

Militant actif, il organise, en 1975, le « contre-concours » international pour l’aménagement des Halles, à Paris, et préside l’Association pour la mutation de l’île Seguin (Amis), en 2001, protestant contre la destruction des usines Renault.

Ses actions publiques et architecturales risquées lui valent des échecs publics, comme par exemple la tour Sans Fin, prévue en 1989 à la Défense, écartée ou son plan pour le Stade de France, refusé.

Amoureux de l’alliance du métal et du verre, ses œuvres sont souvent de savants mélanges lumineux et transparents. Cependant, il réfute le terme de « style Nouvel », pensant chaque desseins comme unique et affranchi et se refusant d’être limité.

Après de multiples associations (François Seigneur, Gilbert Lézénès, Pierre Soria, Emmanuel Blamont, Jean-Marc Ibos, Myrto Vitartet, Emmanuel Cattani) il conçoit enfin son propre atelier en 1994.

Aux commandes d’un groupe de 140 personnes, il possède des agences à Paris, aux États-Unis, en Espagne et à Abu Dhabi.

Ses distinctions :

- 1983 : Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, médaille d’argent de l’Académie d’Architecture, docteur de l’Université de Buenos Aires ;
- 1987 : Chevalier de l’Ordre national du Mérite, grand prix national de l’architecture, Prix Aga Khan et lauréat de l’Équerre d’argent pour l’Institut du monde arabe ;
- 1990 : Prix Architectural Record pour l’hôtel Saint-James ;
- 1993 : Honorary fellow, AIA Chicago (American Institute of Architects) ;
- 1995 : Honorary fellow, RIBA (Royal Institute of British Architects) ;
- 1997 : Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres ;
- 1999 : Médaille d’or de l’Académie d’architecture française ;
- 2000 : Lion d’or à la Biennale de Venise ;
- 2001 : Prix international d’architecture Francesco Borromini ;
- 2003 : Premier Prix de l’International d’Architecture par l’UNESCO pour l’ensemble de son Œuvre et Mention spéciale pour le projet AN USVACUM (Ateliers Jean Nouvel) ;
- 2005 : Wolf Foundation Prize in Arts ;
- 2008 : Prix Pritzker

Les principales œuvres de Jean Nouvel :

- 1976 : Centre médico-chirurgical du Val-Notre-Dame à Bezons,
- 1978 : Collège Anne-Frank à Antony,
- 1981-1987 : Institut du monde arabe à Paris,
- 1983 : Théâtre municipal de Belfort,
- 1985-1987 : Nemausus 1 (114 logements ) à Nîmes,
- 1986-1993 : Rénovation de l’Opéra de Lyon,
- 1986 : Complexe omnisports du Luzard à Noisiel,
- 1987-1989 : Hôtel Saint-James à Bouliac,
- 1988 : L’INIST à Vandœuvre-lès-Nancy et Onyx à Saint-Herblain,
- 1990 : Centre des Congrès (Le Vinci) à Tours,
- 1991-1995 : Galerie Lafayette à Berlin,
- 1994 : Fondation Cartier à Paris,
- 1995 : Centre commercial d’Euralille à Lille,
- 1998 : Dentsu Building à Tokyo,
- 1999 : Palais de la culture et des congrès de Lucerne,
- 2000 : Palais de justice de Nantes,
- 1998-2002 : Arteplage à Morat,
- 1999-2001 : Kölnturm, Cologne,
- 1999-2002 : Réhabilitation des Gazomètres de Vienne,
- 2001 : Extension du Musée Reina Sofía à Madrid et portes de l’Église Sainte-Marie de Sarlat,
- 2002 : Monolithe de l’Expo 02 à Morat,
- 2001-2003 : Tour Agbar à Barcelone,
- 2003 : Musée Vesunna à Périgueux,
- 2003-2008 : Musée de Copenhague,
- 2004 : Ecole nationale des douanes de Tourcoing,
- 2006 : Théâtre Guthrie, à Minneapolis, et Musée du quai Branly, à Paris
- 2007 : Siège social de la société Richemont, à Genève, Suisse
- 2008 : Les Bains des Docks, au Havre,
- 2009 : La tour Doha au Quatar,