A la une

A la une

Peinture déco | peinture faux bois

Peinture déco | peinture faux bois

Accueil > Fiches bricolage > Faux finis, imiter les matières en peinture

La technique de la peinture faux bois est employée le plus souvent pour la décoration des soubassements et des plinthes de bois ordinaire ou de plâtre.


On peut imiter les teintes et les veines de la plupart des bois. Si vous n’avez pas d’idée précise dans ce domaine, procurez-vous chez le menuisier des échantillons d’essences diverses et faites votre choix. Laissez la reproduction du noyer, du citronnier et du cerisier au peintre professionnel ou alors attendez d’être très expert pour entreprendre ces imitations.

Peinture déco | peinture faux bois

La peinture faux bois - imitation du bois

La technique de la peinture faux bois est employée le plus souvent pour la décoration des soubassements et des plinthes de bois ordinaire ou de plâtre.

Faites des essais, non seulement pour retrouver la teinte du bois, mais aussi pour exercer votre habileté à reproduire sa texture. La peinture faux bois s’exécute en quatre temps : préparation du fond, pose de la teinte de fond, pose d’un glacis, imitation des veines du bois.

Matériel pour réaliser du faux bois

- Voir plus bas dans l’article les composants du fond et du glacis, selon la teinte de bois choisie.
- Une boisette,
- Brosse plate,
- Brosse à glacer ou chiffon non pelucheux,
- Papier de verre très fin,
- Enduit,
- Peinture,
- Huile de lin,
- Siccatif,
- Essence de térébenthine,
- Apprêt,
- Vernis.

Préparation du fond

- Qu’il soit en bois ou en plâtre, passez une couche d’enduit, laissez sécher et passez deux couches d’apprêt.
- Poncez avec du papier abrasif n° 0, puis n° 00

La teinte de fond du faux bois

Employez des peintures à l’huile de lin que vous passerez avec une brosse plate. Faites très soigneusement ce travail.

Laissez sécher vingt-quatre heures.

Le glacis

Étendez le glacis par petites surfaces (1 m2 environ) avec une brosse à glacer ou, si vous n’en avez pas, un tissu non pelucheux. Dans ce cas, procédez comme si vous étiez en train d’enlever la poussière d’un meuble. Une grande partie de la réussite de votre travail dépend de la légèreté du glacis.

Les veines du bois

Sans laisser sécher, utilisez une boisette. Tenez l’outil d’une main et basculez-le de haut en bas, en glissant vers le bas soit très vite, soit lentement. Si vous vous exercez auparavant, vous guiderez plus facilement l’instrument.

Finition du faux bois

Après vingt-quatre heures de séchage vous vernirez votre faux bois avec un vernis de bonne qualité pour donner un cachet de finition à votre travail. Pour les faux bois exposés aux intempéries, passez deux couches de vernis. La première couche devra être plus fluide (additionnée d’un tiers d’essence de térébenthine) ; la deuxième couche sera passée avec du vernis pur.

Laissez sécher la première couche pendant vingt-quatre heures avant de passer la seconde.

Teintes de faux bois les plus courants

Voici leurs préparations pour la reproduction de bois parmi les plus spectaculaires.

Faux bois acajou

- Teinte de fond : 3/5 d’ocre-jaune, 1/5 de mine orange, 1/5 de terre de Cassel ; 2/3 d’huile de lin, 1/3 d’essence de térébenthine, quelques gouttes de siccatif.
- Préparation du glacis : 1/3 de terre de Sienne calcinée, 2/3 de terre de Cassel, ajoutez la pointe d’un couteau de laque jaune ; 2/3 d’essence de térébenthine, 1/3 d’huile de lin, du siccatif en assez grande quantité.

Faux bois châtaignier

- Teinte de fond : jaune ocre
- Préparation du glacis : 1/4 de terre ombre brûlée, 2/4 de terre de Sienne brûlée, 1/4 d’huile de lin, quelques gouttes de siccatif.

Faux bois chêne

- Teinte de fond : blanc ivoire teinté avec une pointe de noir de fumée.
- Préparation du glacis : 1/3 de terre de Sienne naturelle, 2/3 de terre de Sienne brûlée ; 1/3 d’huile de lin, 2/3 d’essence
de térébenthine, quelques gouttes de siccatif.

Faux bois sapin, pin

- Teinte de fond : blanc ivoire mélangé avec un tout petit peu d’ocré jaune.
- Préparation du glacis : 1/3 d’huile de lin, 2/3 d’essence de térébenthine. Ajouter de la poudre d’ombre brûlée et une petite pointe d’ocré rouge, quelques gouttes de siccatif.

Faux bois sycomore

- Teinte de fond : jaune citron.
- Préparation du glacis : 1/4 de terre ombre brûlée, avec une pointe de couteau de terre de Sienne calcinée, 2/4 d’essence de térébenthine, 1/4 d’huile de lin et un petit peu de siccatif.