A la une

A la une

Isolation du plancher : les solutions qui s'offrent à vous

Isolation du plancher : les solutions qui s’offrent à vous

Accueil > Fiches bricolage > Les sols

Source de déperdition de chaleur et de sons, le plancher se doit d’être parfaitement isolé, sous peine d’exposer les occupants de la maison à un environnement peu confortable. Ci-après quelques solutions garantissant une parfaite isolation du plancher. Vous choisirez les matériaux isolants ainsi que les techniques d’isolation selon les cas.


Isolation du plancher : les solutions qui s’offrent à vous

Les isolants thermiques pour les planchers

Le choix d’un isolant thermique pour sol n’est pas toujours une mince affaire. Pour les travaux d’isolation thermique d’un plancher, vous devrez vous référer à deux valeurs distinctes : le coefficient de résistance thermique (R) ainsi que le coefficient de transmission thermique (U = 1/R). Un matériau thermiquement isolant présente un coefficient R élevé et un indice de transmission thermique bas compris entre 0,02 et 0,04 W/m².K.

Parmi les matériaux les plus utilisés dans l’isolation thermique des planchers, l’on notera entre autres le Polystyrène expansé présentant un coefficient U de 0,030 W/m2.K, le Polyuréthane à l’indice U de 0,020 W/m².K. A ces isolants synthétiques viennent s’ajouter les isolants naturels tels que la laine de verre et la laine de roche qui présentent chacune un coefficient de transmission thermique de 0,040 W/m².K, la fibre de bois dont l’indice U s’établit à 0,038 W/m².K, le liège et la perlite expansée, la plume de canard ou le chanvre.

Les isolants acoustiques pour planchers

Le plancher peut aussi être sujet à des travaux d’isolation phonique. Pour cela, il est important de bien choisir le matériau isolant à utiliser en se référant à des indices de performance exprimés en décibels, à savoir un indice d’affaiblissement acoustique Rw élevé pour une isolation contre les bruits aériens, l’indice d’efficacité aux bruits de choc Δ Lw ainsi qu’un coefficient α w proche de 1 qui assure la correction acoustique de la pièce.

Plusieurs solutions permettent aujourd’hui d’optimiser l’isolation phonique du plancher. Les laines minérales comme la laine de roche et la laine de verre sont couramment utilisées dans l’isolation phonique du sol et du plancher. À celles-là s’ajoutent les laines naturelles, et tout particulièrement les panneaux de laine de bois, de ouate de cellulose, de fibre de bois ou de liège.

Les techniques d’isolation

Le procédé d’isolation dépend bien évidemment des caractéristiques du plancher. Pour isoler un plancher posé sur un terre-plein, il faudra placer un film protecteur, un isolant thermique ainsi qu’un pare-vapeur par-dessus les couches de sable et de gravier avant de couler la dalle en béton. Pour le cas d’un plancher situé au-dessus d’un vide sanitaire, on peut soit isoler le sol au-dessus de la dalle de béton, dans le cas où le vide sanitaire serait inaccessible, soit isoler directement le plafond du vide sanitaire. Enfin, pour isoler un plancher localisé au-dessus d’une pièce non chauffée, on procèdera par une isolation du plafond de la pièce du bas en y fixant un isolant se présentant sous forme de plaque.


Rampe d'escalier : quelles sont les options et que choisir ? Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise
Tout sur la rénovation électrique