A la une

A la une

Peinture faux marbre brèche violette

Peinture faux marbre brèche violette

Accueil > Fiches bricolage > Faux finis, imiter les matières en peinture


Imitation de la brèche violette

Les marbres font partie de ces pierres qui ont toute une multitude de variétés. Ils ont quand même pu être regroupés en trois grandes catégories : les veinés, les nuageux et les brèches. La brèche violette comme son nom l’indique, fait partie de ces dernières.

Peinture faux marbre brèche violette

Origine du marbre brèche violette

La brèche violette vient d’Ariège dans les Pyrénées et de la Seravezza en Italie. Comme toutes grandes brèches, elle représente un mélange de cailloux entourés de veines sombres très fines. Elle est surtout utilisée pour réaliser des décors intérieurs aussi, pour son imitation, il est possible d’utiliser comme support de peinture la toile, le bois ou le plâtre.

Toutefois, qu’importe le type de support, l’essentiel est d’avoir une surface complètement lisse. Les peintures acryliques vendues dans les boutiques spécialisées feront l’affaire et il faudrait aussi en même temps se fournir d’une brosse carrée, d’une brosse pointue et d’un chiffon. Il faut également prévoir de la térébenthine et de l’huile de lin qui serviront pour le glacis de finition.

L’imitation commencera par la mise en place d’un fond blanc. Sur ce dernier, créer avec la brosse carrée les formes de base des cailloux. Faire pour cela des formes soit cylindriques ou carrées plus ou moins arrondies. Ces formes devront être réparties sur la totalité du support de façon très irrégulière, tout en gardant quand même de petits espaces vides entre les cailloux. Ces formes devront être réalisées avec plusieurs couleurs de pigments : ombre brûlée, noir, bleu cobalt, bleu outremer, ocre jaune, sienne naturelle, rouge naphtol, ombre naturelle, jaune brillant et blanc pur. Suivant la teinte dominante parmi ces dernières, recouvrir l’ensemble avec cette teinte fortement diluée dans de l’eau. Estomper par la suite avec une éponge humide et veiller à ce que les cailloux perdent la rigueur de leurs formes.

Avec la brosse pointue, tracer des veines entre les cailloux en alternant veines fines et larges de façon assez ordonnée pour avoir des veines plus ou moins parallèles formant ainsi des lits. Utiliser comme teinte des tons variés dilués successivement. On peut ainsi employer du jaune mastic, du gris-ardoise et du lie-de-vin.

Reprendre ensuite ces mêmes teintes mais moins diluées pour mettre en valeur certaines veines. Recouvrir alors l’ensemble par du Sienne naturelle diluée avec de l’eau et passer une éponge humide. Refaire le même procédée mais avec de l’ombre naturelle puis avec du blanc pur.

Passage du glacis à l’huile

Mélanger de la térébenthine avec de l’huile de lin et une teinte de blanc pur et recouvrir l’ensemble avec le mélange obtenu. Finaliser l’imitation avec un chiffon froissé en frottant légèrement les cailloux pour les mettre en valeur.

- décoration d’intérieur

- imitation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.