A la une

A la une

Vieillir le bois

Vieillir le bois

Accueil > Fiches bricolage > Les patines

Sans avoir à attendre l’effet du temps, il est possible de le répliquer artificiellement sur certains bois. Deux techniques simples et abordables peuvent être mises en œuvre pour redonner du cachet à ces bois neufs en utilisant du carbonate d’ammonium.


Vieillir le bois

La technique du badigeonnage

Attention : des témoignages nous ont rapporté que cette technique ne fonctionne pas sur du pin.

Cette technique qui ne nécessite qu’une seule couche de badigeon est idéale sur des grandes surfaces. Le ton final du bois traité apparaît au bout d’une semaine. Si le résultant ne convient pas, une deuxième couche recouvrant en totalité la première ou par endroits peut être appliquée pour obtenir une teinte plus foncée et un vieillissement plus marqué. Cette technique s’applique sur une surface propre ou préalablement nettoyée, décapée ou décirée puis égrenée et dépoussiérée. Les traces de produits décapant doivent être éliminées et neutralisées, notamment si le produit utilisé est à base de soude, avant l’application du carbonate.

Préparée une demi-heure avant son utilisation, la solution à appliquer se compose de 100 grammes de carbonate dilué dans environ 20 cl d’eau. Le tout est laissé au repos trente minutes dans un récipient bien couvert avant d’être mélangé doucement.

Sans faire d’éclaboussures ni de surcharge, badigeonnez d’une manière homogène et régulière la surface à traiter à l’aide d’un pinceau jusqu’à l’apparition de la teinte recherchée. Laissez sécher le meuble à l’abri du soleil. Conservez le reste du produit en couvrant le récipient avec du film alimentaire en vue d’une éventuelle retouche. Nettoyez le pinceau au savon, puis rincez abondamment. Normalement, le meuble ou la surface traitée sera prêt pour la finition une semaine après le badigeonnage. Si la teinte est juste, un égrenage avec un abrasif très fin suivi d’un dépoussiérage suffit. Dans le cas contraire, passez une deuxième couche après le dépoussiérage.

La technique de l’évaporation

Cette technique est réservée aux petits objets préalablement débarrassés de toute autre finition ou vernis. Déposez les objets à traiter et un pot contenant 50 grammes de carbonate dans un grand récipient fermé avec couvercle hermétique ou du film alimentaire. Au bout de deux jours, vérifiez la teinte des objets en ouvrant le récipient et en évitant d’inhaler les vapeurs dégagées par le carbonate. Portez un masque et des gants de protection. Si la teinte est à point, retirez les objets pour les faire sécher à l’abri du soleil et de la chaleur. Sinon refermez le récipient pour que la teinte s’intensifie.

Moins forte que le badigeonnage, le résultat peut être intensifié en utilisant du thé noir ou d’une autre couleur. Pour avoir un tanin très fort et très coloré, la décoction de thé est préparée une journée à l’avance, puis laissée au repos pendant au moins une nuit avant d’être appliqué sur chaque objet. Les objets, secs au bout de quelques heures, sont fin prêts pour l’évaporation.