A la une

A la une

Conseils pratiques pour entretenir la cheminée

Conseils pratiques pour entretenir la cheminée

Accueil > Fiches bricolage > Nettoyage entretien

Pour conserver l’aspect décoratif de la cheminée et l’utiliser en toute sécurité, il convient de l’entretenir convenablement. Voici quelques précautions à suivre.


Conseils pratiques pour entretenir la cheminée

Le nettoyage régulier d’une cheminée

L’entretien d’une cheminée passe par un nettoyage régulier des taches de suie qui s’accumulent dans la manche. Pour les cheminées en marbre, il faut frotter avec une fine laine d’acier et de l’eau savonneuse, ces éléments vous permettront d’éliminer les taches sans risquer d’abimer le matériau. Si vous avez des briques à la place du marbre, passez d’abord l’aspirateur, puis, nettoyez avec une brosse dure et de l’eau tiède à laquelle vous aurez additionné du détergent. Vous pouvez également employer une éponge imbibée de poudre de pierre ponce fine, le résultat sera le même.

Par ailleurs, afin d’éliminer les taches persistantes sur une cheminée en marbre, appliquez de la cire blanche après le nettoyage mais avant de le faire, assurez-vous que la manche soit bien sèche. Pour le cas des cheminées en brique, on utilise plutôt une brosse dure et une solution d’eau et d’acide chlorhydrique. Ces astuces permettent de nettoyer les taches persistantes. Pour la rouille sur la fonte, celle-ci doit être frottée avec un tampon abrasif ou d’un demi-oignon. Ensuite, appliquez de l’huile de vaseline ou de l’huile de table sur la fonte afin de lui redonner de l’éclat.

Le ramonage d’une cheminée

Le ramonage d’une cheminée est une démarche obligatoire qui permet de vous assurer qu’elle vous tiendra chaud en ne gaspillant pas votre source d’énergie par une fuite au niveau du conduit. En effet, une cheminée non ramonée peut propager du monoxyde de carbone. Cela peut occasionner une dépense superflue d’énergie mais surtout exposer la maison à un incendie. Le ramonage doit être pratiqué par un professionnel au moins une fois par an pour les foyers qui utilisent une installation à gaz et deux fois pour ceux qui recourent aux matériaux de chauffage tels que du fuel, du bois ou du charbon.

Le coût de ce type de service varie de 35 à 80€. Notons que le ramonage est dicté par la loi, sous peine d’une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450€. Les compagnies d’assurance ne versent pas d’indemnisations en cas d’incendie si la cheminée n’est pas ramonée selon les normes imposées par la législation. D’autre part, veillez à éviter les combustibles qui salissent plus rapidement le conduit tels que le carton ondulé, le papier glacé, le bois peint, le bois humide, le contreplaqué et les ordures ménagères. Avec ces quelques conseils, vous pourrez profiter de votre cheminée tout en économisant de l’énergie et en réduisant les risques d’incendie.


Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise Tout sur la rénovation électrique
3 idées pour fabriquer une table basse récup'