A la une

A la une

Tout ce qu’il faut savoir sur les lampes halogènes

Tout ce qu’il faut savoir sur les lampes halogènes

Accueil > Espace & lumière > éclairage

Pour s’éclairer à notre époque, beaucoup ne jurent que par les lampes halogènes. Pleins feux sur le fonctionnement, les avantages ainsi que les inconvénients de ce type d’ampoule.


Tout ce qu’il faut savoir sur les lampes halogènes

Fonctionnement d’une lampe à incandescence halogène

Une lampe halogène est une lampe qui, à la base, produit de la lumière grâce à un filament de tungstène, un métal très résistant. À celle-ci, on a ajouté plusieurs gaz halogénés et inertes pour que l’incandescence du filament engendrant l’évaporation de tungstène ne vienne plus atténuer la transparence de l’ampoule. On a alors fait appel au krypton, au bromure de méthyle, à l’argon ou à l’iode pour capturer les atomes de métal. Ces gaz contribuent également à faire en sorte que l’ampoule supporte mieux les très hautes températures. On peut ainsi obtenir une résistance qui supporte plus de 2 900°C.

Avantages des lampes halogènes

Comme elle supporte des températures très élevées, la lampe à incandescence halogène permet de bénéficier d’une lumière plus intense que les ampoules classiques, à raison de 20 %. La lumière qu’elle produit est par ailleurs assez ressemblante à celle du soleil, ce qui est un atout lorsqu’on souhaite éclairer une pièce sombre. Grâce à la présence d’un variateur de lumière, cette intensité peut être réglable, ce qui constitue un autre avantage. La lampe à incandescence halogène peut ainsi trouver sa place dans les pièces à vivre comme la cuisine ou le salon. S’ajoute à ces qualités une durée de vie plus longue par rapport aux autres types de lampes.

Inconvénients des lampes halogènes

La lumière intense produite par les lampes halogènes est loin d’être bénéfique pour la peau. En effet, le faisceau de ce type d’éclairage émet des rayons ultraviolets nocifs pour l’épiderme, notamment en cas d’exposition prolongée. Par ailleurs, la chaleur dégagée par les lampes halogènes est très forte, ce qui peut être dangereux, en particulier pour les enfants. Pour remédier à ces deux contraintes, on peut cependant placer un cache en plastique ou en verre devant l’ampoule. Autre inconvénient, la fragilité de l’ampoule ; le quartz qui la recouvre, très fragile, peut se briser par simple contact. La lampe halogène est également très énergivore, ce qui commence à décourager à l’heure où on prône l’économie d’énergie.


Rampe d'escalier : quelles sont les options et que choisir ? Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise
Tout sur la rénovation électrique