A la une

A la une

Plante d'intérieur : quelle plante avoir chez soi ?

Plante d’intérieur : quelle plante avoir chez soi ?

Accueil > Déco jardin > Les fleurs

Des plantes à la fois décoratives et dépolluantes, voilà un bon compromis pour apporter une note de fraîcheur et de verdure à la décoration intérieure. Voici 4 plantes qui sublimeront à coup sûr votre intérieur.


Plante d’intérieur : quelle plante avoir chez soi ?

1 – Le chlorophytum

Également connu sous l’appellation de « plante-araignée », le chlorophytum est une plante qui s’identifie par son majestueux feuillage panaché formant de longs rubans verts et blancs souples. De par ses feuilles gracieuses, il ajoutera une touche de verdure à la décoration de vos espaces intérieurs.

Cette plante décompose certains polluants comme le monoxyde de carbone, le toluène, le formaldéhyde ou le xylène contenus dans l’air. En émettant du CO2, elle améliore la qualité de l’air qui circule à l’intérieur de la maison. Placez vos pots de chlorophytum un peu partout dans la maison.

Peu capricieux, le chlorophytum n’a besoin que d’un d’éclairage modéré d’environ 600 lux et d’une température comprise entre 10 et 18°C. L’arrosage sera également modéré, de préférence une fois par semaine.

2 – Le kentia pour le séjour

Palmier originaire d’Océanie, le kentia apportera une agréable note zen et nature dans votre maison grâce à son port droit et gracieux, ainsi que ses palmes souples et effilées. Comme cette plante a besoin d’espace pour s’épanouir, vous l’installerez idéalement dans votre séjour. Il s’agit également d’une plante dépolluante.

À noter toutefois que le kentia a besoin de lumière. Attention, une exposition directe et prolongée au soleil peut lui être fatale. Pour le maintenir en forme, n’oubliez pas de l’arroser une à deux fois par semaine.

3 – La fougère dans la salle de bains

Envie d’un peu de verdure dans votre salle de bains ? Pourquoi ne pas opter pour le nephrolepis ? Communément appelée fougère, cette plante tropicale robuste et vigoureuse tolère parfaitement les changements de température de votre salle de bains, c’est-à-dire une chaleur variable et un taux d’humidité assez élevé tout au long de l’année. Côté entretien, veillez à ce que la terre reste humide.

4 – L’orchidée papillon dans la chambre à coucher

Installer une plante verte dans la chambre à coucher vous rappelle sans aucun doute les cours sur la photosynthèse en cours de sciences. Les plantes vertes dégagent bel et bien du CO2 la nuit, mais en quantité infime par rapport à celle d’un être humain. Mieux vaut donc dormir dans une pièce avec une plante verte qu’avec un autre être humain !

Vous pourrez ainsi choisir la phalaenopsis ou orchidée papillon. Ses majestueuses fleurs fuchsia, jaunes ou de couleur blanche tachetée de rose rehausseront la décoration de votre chambre à coucher.

À noter toutefois que l’orchidée papillon s’épanouit dans un environnement dont la température varie entre 18 et 20°C. Il a également besoin de lumière, mais ne doit pas être directement exposé au soleil. En hiver, vous l’arroserez une fois tous les 10 ou 15 jours, contre 2 à 3 fois par semaine en été.