A la une

A la une

Peinture déco - imitation du jaspe rouge

Peinture déco - imitation du jaspe rouge

Accueil > Fiches bricolage > Faux finis, imiter les matières en peinture

On part d’un rouge vermillon que l’on améliore avec une petite teinte marron foncé pour simuler les veines. Cette technique a été adoptée par les relieurs d’ouvrages précieux. L’imitation matière peut se réaliser avec des combinaisons savantes, par exemples, de polymères teintés, découpés et modelés à volonté.


Imiter le Jaspe rouge en peinture

Comme tout objet de valeur, le jaspe rouge n’a pu éviter la tendance florissante des imitations. Certains n’hésitent pas à accuser de contrefaçons les produits imitant en apparence ces pierres semi-précieuses. Sa beauté naturelle et ses vertus lithothérapiques en font une cible naturelle des contrefacteurs.

Peinture déco - imitation du jaspe rouge

Le jaspe rouge : un peu de connaissance

Le jaspe rouge présente une couleur sang striée de marron foncé et quelquefois même du jaune franc. Les connaisseurs prétendent même qu’on peut distinguer des paysages variés, bariolés de veines ou en tableaux, dans la texture du jaspe. Ce qui lui confère une extraordinaire beauté. L’histoire se rappelle que le jaspe a été très apprécié dans les temps anciens car on le retrouve dans diverses langues comme l’hébreu, le persan ou le grec. C’est également un matériau noble formé de calcédoine, de quartz et plusieurs autres minéraux.

Pourquoi imiter le jaspe rouge

Le jaspe rouge travaillé peut se décliner en différentes bijoux : en pierre roulée, en bracelet, en bague, en perles de collier ou en pendentif sans parler des plaques ornementaux des façades d’édifices.

L’histoire prête également de multiples vertus au jaspe, pour solutionner divers problèmes de la vie, allant des ennuis de santé jusqu’à la conquête de la réussite sociale. La structure chimique du jaspe et l’énergie vibratoire qui en émane, arriveraient à soulager différents maux. La conjugaison de ses deux qualités en fait un joyau recherché, commercialement rentable, car le jaspe allie simplement l’utile (bienfait des pouvoirs des pierres) et l’agréable (en donna t de superbes bijoux).

L’imitation du jaspe rouge.

L’imitation du jaspe rouge peut se faire de deux manières :

soit en imitant la matière soit en imitant la. Si elle se borne au stade artisanal, l’imitation consistera à prendre 250g de bois de Brésil râpé, les faire bouillir, y ajouter 64g d’alun, un litre de vinaigre et 1 litre d’eau.
Laisser s’évaporer jusqu’à réduction à 1 litre du volume total avant de filtrer et de verser dans une bouteille.

L’autre imitation aussi part d’un rouge vermillon que l’on améliore avec une petite teinte marron foncé pour simuler les veines. Cette technique a été adoptée par les relieurs d’ouvrages précieux. L’imitation matière peut se réaliser avec des combinaisons savantes, par exemples, de polymères teintés, découpés et modelés à volonté.

Pour une imitation hautement commerciale, les technologies utilisées se servent du laser et d’autres procédés performants qui rendent la différenciation presque impossible sans une analyse poussée en laboratoire au grand malheur des acheteurs, doublement trompés !

- peinture et enduits décoratifs

- imitation