A la une

A la une

Dallage : Comment daller une surface

Dallage : Comment daller une surface

Accueil > Fiches bricolage > Maçonnerie

Le dallage d’une surface est une tâche assez physique, mais néanmoins à la portée de tous les bricoleurs.


Dallage : Comment daller une surface

La préparation de la surface à daller

Le dallage d’une surface utilise les mêmes principes que la pose d’un carrelage. C’est une tâche assez physique, mais qui est tout de même à la portée des bricoleurs avertis et confirmés. La première étape consistera au traçage de la surface à daller. Pour faciliter cette tâche, il est recommandé de délimiter la surface, pour calculer au plus juste le nombre de m² à prévoir et bien visualiser les éventuelles découpes à faire. À l’aide de fils tendus, entre des piquets, bornez l’ensemble de la surface sur laquelle vous allez poser les dalles. Vous pouvez vous repérer en partant d’un mur, qui vous servira de ligne de référence.

Pour assurer la stabilité des dalles, celles-ci seront obligatoirement posées sur une assise ferme et bien nivelée. Pour les allées et les patios piétonniers, n’oubliez pas de décaper les couches végétales. Creusez une profondeur égale à l’épaisseur des dalles. Avec un rouleau compactez le sol, tout en étalant du sable avec un râteau. Nivelez le tout avec une règle en bois. Pour ne pas endommager la lame de votre tondeuse, placez la surface à daller, légèrement en dessous du niveau du gazon.

La pose des dalles

Tendre à nouveau les cordeaux d’alignement, puis commencer à poser les dalles, alternativement dans chaque direction, en partant d’un angle défini. N’oubliez pas à chaque fois de vérifier leur position, avec des rectifications si nécessaires. Soulevez chaque dalle l’une après l’autre, pour y déposer une couche de mortier. Mettez un gros plot sous le milieu de la dalle et quatre plus petits sous les coins. Essayez de poser trois dalles à la fois, en insérant des baguettes d’espacement entre celles-ci. Nivelez-les ensuite, à l’aide de petits tapotements avec la massette, et une planche de bois.

Attention ! Il est important de retirer les baguettes d’espacement, avant que le mortier ne sèche ! Attendez trois à quatre jours, avant de marcher sur le dallage. Autrement, posez-y des planches si vous devez à tout prix traverser la surface. Pour finir, garnissez les joints entre les dalles, avec un mortier sec composé essentiellement de ciment et de sable. Éliminez ensuite le mortier en surplus, à l’aide d’un petit balai, puis arrosez la surface. Le dallage d’une surface est déconseillé en période de pluie.