A la une

A la une

Rénovez vos meubles en bois : mode d’emploi.

Rénovez vos meubles en bois : mode d’emploi.

Accueil > Fiches bricolage > Nettoyage entretien

Donnez à vos anciens meubles en bois une seconde vie. Facile et astucieuse, la rénovation des meubles est à la portée de tout le monde.


Rénovez vos meubles en bois : mode d’emploi.

Quels meubles rénover ?

Le bois a toujours été considéré comme une matière noble dans la confection des meubles. Avec ce que vous pourriez trouver au fond de votre grenier et après quelques petits travaux, vous avez la possibilité de donner un autre look à votre salle de séjour ou à votre chambre. Les travaux peuvent aussi porter sur l’un de vos meubles encore en usage ayant perdu son éclat, ou pourquoi pas un meuble en bois précieux que vous avez déniché chez un antiquaire. Nous parlerons ici particulièrement des meubles en bois ne présentant pas de vices graves tels que de graves écorchures, du bois rongé par les mites, pieds ou poignés cassés… etc. Notre travail porte sur la rénovation de la surface extérieure du meuble en question. Les étapes peuvent paraître éreintantes, mais sont toutes assez facile à entreprendre.

La première étape pour rénover un meuble en bois : le décapage

Emportez votre meuble à l’extérieur loin de toutes sources de poussière et de courants d’air. Commencez par bien nettoyer toutes les surfaces du meuble en enlevant tout dépôt de poussière. Ayez recours à une lessive de type Saint-Marc appliquée à l’aide une éponge pour un meilleur résultat. Il faut ensuite mettre à nu le bois en décapant le meuble tout entier pour qu’il puisse par la suite accueillir une nouvelle couche de vernis ou de peinture. Vous pouvez vous aider d’un simple papier de verre ou utiliser une décapeuse thermique pour ce faire. Le recours à un décapant à base de chlorure de méthylène est tout aussi indiqué. Pour enlever les taches d’eaux sur le bois, utilisez ce qu’on appelle en ébénisterie la « popote » en fonction du type du bois travaillé grâce à une laine d’acier 000. Quant aux taches d’huile, vaporiser du K2R dessus ou saupoudrer de terre de Sommières. Finir la première étape en polissant 2 à 3 fois avec du papier de verre de plus en plus fin, toujours dans le sens des veines du bois.

Le deuxième étape : la teinte du bois.

Exempt de poussière et de taches quelconques, on peut maintenant apporter au meuble la touche finale. En alternative avec le vernis de bois standard et pour garder la teinte naturelle du bois, utilisez un oxydant en poudre qu’on peut trouver en droguerie pour teindre votre meuble. Ce produit présente aussi l’avantage de détacher le bois. Vous avez aussi la possibilité de lasurer le bois avec de la lasure, une solution permettant de laisser respirer en même temps le bois et de garder son aspect naturel, en faisant un petit essai sur une petite partie du meuble afin d’apprécier le résultat et apporter les éventuels changements adéquats. Attendez une journée et appliquez uniformément une deuxième couche, puis encore une dernière couche. Le meuble peut aussi être cérusé en mettant en valeur les veines du bois. Avec des mouvements circulaires, appliquez la cire à céruser et renouvelez l’opération après une demi heure, puis encore une troisième fois après 48 heures de pause. Passez une laine d’acier dessus pour enlever définitivement toutes traces d’imperfections. Autre possibilité : peindre entièrement le meuble, mais les aspects naturels du bois seront masqués par les couches de peinture.


Rampe d'escalier : quelles sont les options et que choisir ? Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise
Tout sur la rénovation électrique