A la une

A la une

Comment traiter un mur et un plafond humides ?

Comment traiter un mur et un plafond humides ?

Accueil > Fiches bricolage > Nettoyage entretien

Un mur et un plafond humides non traités risquent de nuire gravement au bien-être de tous ceux qui se trouvent dans la maison. Et pourtant, il est possible de les traiter efficacement si on arrive à détecter leurs origines.


Comment traiter un mur et un plafond humides ?

Traitement d’un mur humide

Une ventilation lamentable, des fissures, des dégâts d’eau… bref, de nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’un mur humide. Cependant, on ne peut pas les traiter efficacement sans avoir établi l’origine de l’humidité. Un diagnostic général et complet émanant d’un professionnel permettra donc d’apporter plus de précision sur l’origine du mal. Le traitement à adopter dépendra ensuite de cette évaluation complète. L’établissement d’un diagnostic se fera bien entendu après l’étude des signes apparents à l’intérieur et à l’extérieur (moisissures, décollement de revêtements muraux, salpêtres, décollement des revêtements muraux…). Le traitement du mur commencera après ce diagnostic.

En cas de condensation, on opte souvent pour la ventilation et l’aération. Pour traiter les fissures, on recourt habituellement à l’utilisation d’un mortier hydrofuge afin les boucher. Si on fait face à un problème d’infiltrations (toiture, gouttières …), il faut procéder à une vérification complète des installations avant de procéder au traitement. Pour les maisons anciennes, l’humidité d’un mur est souvent due à des remontées capillaires. Dans ce cas, le problème est plus compliqué et le traitement doit être effectué par un professionnel.

Traitement d’un plafond humide

A l’exemple du mur, l’humidité d’un plafond peut avoir plusieurs origines. Les problèmes les plus courants sont habituellement liés aux infiltrations, condensations ou même remontées capillaires. Pour mesurer l’ampleur de l’humidité du plafond, il suffit de détecter les signes apparents, comme les auréoles d’humidité, les moisissures et les champignons qui commencent à être remarquables de l’extérieur.

On peut se contenter des traitements de surface tant que le problème se limite à la condensation ou aux infiltrations. Il faut alors un hydrofuge de surface (surface préalablement nettoyée). La peinture anti-humidité peut aussi s’avérer efficace. Le principe reste le même pour ces deux procédés : le traitement devra être appliqué sur plusieurs couches jusqu’à ce que le plafond ait entièrement absorbé le produit.