A la une

A la une

Les plantes carnivores : nos conseils pour en cultiver chez vous

Les plantes carnivores : nos conseils pour en cultiver chez vous

Accueil > Déco jardin > Les fleurs

Les plantes carnivores, que l’on trouve à l’état sauvage, peuvent tout à fait être cultivées chez soi. Il vous faudra leur fournir des conditions semblables à celles de leur milieu naturel, et leur donner à manger quelquefois.


Les plantes carnivores : nos conseils pour en cultiver chez vous

Les plantes carnivores les plus cultivées

Plusieurs espèces de plantes carnivores sont très décoratives. Les cultiver est d’autant plus intéressant qu’elles constituent de jolis pièges à insectes. Parmi les plus belles, on compte les Dionées ou Attrape-mouche de Vénus, les Sarracenias ou Trompettes carnivores, les Droseras, les Nepenthès, les Pinguicula de climat tempéré.

Ce qu’il faut savoir en premier, c’est que la plupart de ces plantes ont besoin d’une bonne exposition au soleil et d’une humidité suffisante. Bien qu’elles soient carnivores, elles ont aussi besoin de soins contre certains insectes, notamment les pucerons, lorsque les plants sont tous jeunes et encore fragiles.

Où les semer ?

Vous pouvez les planter sur des terre-pleins de votre jardin ou à proximité de vos bassins et petites mares pour les espèces de grande taille, comme les Nepenthès et les Sarracenias, en pots sur le rebord des fenêtres ou sur le balcon pour les espèces comme les Dionées et les Droseras. Pour les plantes en pots, faites des trous dans le fond. Si vous manquez de luminosité, optez pour les Pinguiculas qui supportent mal le soleil.

Afin d’assurer la santé de vos plantes carnivores, assurez-vous de leur fournir de la terre dont la composition ne s’éloigne pas trop de celle de leur milieu d’origine. Renseignez-vous bien sur le type de mélange à faire pour ne pas gâcher vos plants.

L’arrosage et l’entretien des plantes carnivores

Dans leur milieu, ces plantes sont arrosées uniquement par l’eau de pluie. Comme il ne sera pas souvent possible de leur fournir cette boisson naturelle, essayez de leur donner une eau qui s’en rapproche le plus. Pour certaines espèces, l’apport en eau doit être arrêté ou très limité à l’approche de l’hiver ou lorsque la floraison aura cessé.

S’il manque des insectes à piéger, vous pouvez leur en donner de temps en temps, elles ont besoin de leurs protéines. Enfin, ôtez les fleurs en trop qui épuisent la plante ainsi que les feuilles mortes.