A la une

A la une

Laine de roche, laine de coco et laine de chanvre : trois isolants passés au crible

Laine de roche, laine de coco et laine de chanvre : trois isolants passés au crible

Accueil > Décoration d’intérieur > Matériaux - revêtements

L’isolation thermique de la maison est au coeur de nos préoccupations lorsqu’il s’agit de lui offrir le maximum de confort. Compte tenu des innovations qui n’ont de cesse d’élargir le choix des consommateurs de nos jours, il importe de bien connaître les caractéristiques d’un isolant avant d’opter pour un quelconque produit.


Laine de roche, laine de coco et laine de chanvre : trois isolants passés au crible

La laine de roche : un isolant naturel

Considérée comme étant le matériau d’isolation thermique par excellence, la laine de roche résulte d’une activité volcanique, plus précisément du basalte qui en découle, associée au sens de la créativité de l’homme. Il faut d’ailleurs souligner que ce type d’isolant est constitué de basalte à 98% et de liant organique à 2%. L’utilisation de la laine de roche comporte de nombreux avantages et c’est ce qui fait d’ailleurs sa notoriété auprès de bon nombre de constructeurs. Outre sa capacité à résister au temps, la laine de roche ne s’enflamme pas et absorbe l’énergie sonore, ce qui fait également d’elle un excellent isolant phonique, sans oublier son coût moindre.

La laine de coco : un isolant écologique

La laine de coco, quant à elle, est un matériau obtenu grâce à l’exploitation de la bourre entourant la coque des noix de coco. C’est une ressource renouvelable du fait de sa fabrication 100% végétale. De plus, la laine de coco ne présente aucune nocivité pour la santé et possède des capacités d’isolation thermo-acoustique encore très faiblement exploitées. La laine de coco est surtout privilégiée dans le domaine de l’industrie mobilière.

La laine de chanvre : un isolant pratique et écolo

Fabriquée à base d’une partie fibreuse du chanvre, la laine de chanvre constitue un isolant à la fois écologique et pratique. Composé de laine de chanvre à 90% et de fibres de polyester à 10%, ce matériau est d’une grande résistance à l’humidité et ne pourrit pas. De plus, facile à recycler, dotée d’une résistance thermique faisant d’elle l’un des isolants les plus convoités, la laine de chanvre présente quasiment toutes les caractéristiques requises d’un isolant de qualité. Son petit plus réside sans doute dans l’aisance avec laquelle elle peut être posée.


Rampe d'escalier : quelles sont les options et que choisir ? Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise
Tout sur la rénovation électrique