A la une

A la une

Comment protéger son potager en hiver ?

Comment protéger son potager en hiver ?

Accueil > Déco jardin

À l’arrivée de l’automne, le potager commence à ressentir les aléas de la saison. Et ça ne s’arrange pas en hiver. Le vent, la pluie, la baisse de température… tout cela fragilise le potager. Pour préserver son carré, il n’y a pas mieux que les astuces des fins connaisseurs.


Comment protéger son potager en hiver ?

Protéger le sol

Les pluies torrentielles lessivant la terre ainsi que l’érosion causée par le gel et le vent finiront par la compacter. Pour venir à bout de ce problème, voici quelques astuces. D’abord, oubliez le labour d’automne, vous ne ferez que favoriser le développement des mauvaises herbes. Pensez plutôt à couvrir le sol. Utilisez du carton épais sans inscription parce que l’encre s’avère nocive alors que la terre abrite des êtres vivants utiles tels que les vers. De plus, le carton réchauffe la terre tout en lui procurant de l’humus.

La bâche joue également ce rôle même si elle est trouée. Pour éviter qu’elle se soulève au moindre coup de vent, attachez-la avec des piquets aux quatre coins du potager. Un mulch épais sauvera aussi la surface de culture. Il vous suffit de rassembler les déchets du jardin pour les recycler. Ce sont les feuilles mortes, les tontes de gazon, les tiges broyées des pérennes. Enfin, votre potager s’en sortira mieux à la fin des périodes de grand froid grâce aux engrais verts. C’est le moment de planter de la moutarde, la vesce, la phacélie.

Prendre soin des plantes

La rigueur hivernale risque de détruire les plantes. Installez une voile d’hivernage en polypropylène léger qui laissera les plantes respirer. En effet, ce type de tissu a l’avantage de laisser passer l’eau, la lumière et l’air. Le voile protège les cultures sensibles telles que l’oseille et la salade, et stimule les semis précoces. Vous pouvez l’installer en cloche individuelle en recouvrant chaque plante sans trop la serrer, ou à plat, c’est-à-dire tendue aux quatre coins du carré de terre.

Une autre option s’offre également à vous : le tunnel d’hivernage avec les arceaux en plastique. En outre, n’oubliez pas le buttage et le paillis pour protéger la racine du froid. Pour cela, relevez la terre au pied de la plante pour former une butte. Enfin, pensez à retourner le pot de terre dont l’orifice servira d’aération.


Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise Tout sur la rénovation électrique
3 idées pour fabriquer une table basse récup'