A la une

A la une

Patiner le bois

Patiner le bois

Accueil > Fiches bricolage > Les patines

Une patine utilisée à bon escient et bien appliquée est un élément de raffinement, elle mettra les boiseries en valeur tout en les protégeant.


La patine est un effet que l’on utilise dans une pièce de style, sur les boiseries, sur les panneaux des portes ou le bas des murs. C’est un travail délicat, mais le résultat est très raffiné. Elle s’obtient généralement par l’application d’un glacis sur des panneaux lisses (avec ou sans moulures) et préalablement peints.
Il est cependant des cas particuliers où l’effet de patine peut être suggéré sur des bois bruts et sans glacis.

Patinez vos boiseries

Une patine utilisée à bon escient et bien appliquée est un élément de raffinement, elle mettra les boiseries en valeur tout en les protégeant.

Matériel pour la patine

- Blanc de zinc
- Huile de lin
- Siccatif
- Essence de térébenthine
- Colorant
- Brosse à glacer

Patine avec glacis

Le glacis qui va donner l’impression de patine est une sorte de voile légèrement teinté.

Préparation de la patine

Faites un mélange avec du blanc de zinc (40%), de l’essence de térébenthine (60%), quelques gouttes d’huile de lin et quelques grammes de siccatif.

Ajoutez du colorant en poudre mais très peu. Le choix du colorant (souvent beige ou gris) est laissé au goût de l’utilisateur, mais il devra de toute façon être très clair.

Le glacis doit rester très liquide

Application de la patine avec glacis

Pour appliquer ce mélange sur le panneau peint, servez-vous d’une brosse à glacer. Couvrez tout le panneau.

Essuyez de façon inégale avec un chiffon, afin d’obtenir un dégradé.

Si le résultat vous plaît, laissez sécher ; s’il ne vous plaît pas, enlevez le glacis à l’essence de térébenthine, rapidement et sans appuyer, pour ne pas ôter la peinture de fond du panneau.
A noter. Si vous patinez des moulures sachez qu’il faut essuyer plus fortement leur renflement que leurs bords.

Patiner le bois

Patinez vos boiseries

Une patine utilisée à bon escient et bien appliquée est un élément de raffinement, elle mettra les boiseries en valeur tout en les protégeant.

Matériel pour la patine

- Blanc de zinc
- Huile de lin
- Siccatif
- Essence de térébenthine
- Colorant
- Brosse à glacer

Patine avec glacis

Le glacis qui va donner l’impression de patine est une sorte de voile légèrement teinté.

Préparation de la patine

Faites un mélange avec du blanc de zinc (40%), de l’essence de térébenthine (60%), quelques gouttes d’huile de lin et quelques grammes de siccatif.

Ajoutez du colorant en poudre mais très peu. Le choix du colorant (souvent beige ou gris) est laissé au goût de l’utilisateur, mais il devra de toute façon être très clair.

Le glacis doit rester très liquide

Application de la patine avec glacis

Pour appliquer ce mélange sur le panneau peint, servez-vous d’une brosse à glacer. Couvrez tout le panneau.

Essuyez de façon inégale avec un chiffon, afin d’obtenir un dégradé.

Si le résultat vous plaît, laissez sécher ; s’il ne vous plaît pas, enlevez le glacis à l’essence de térébenthine, rapidement et sans appuyer, pour ne pas ôter la peinture de fond du panneau.
A noter. Si vous patinez des moulures sachez qu’il faut essuyer plus fortement leur renflement que leurs bords.

Patine sans glacis

Ce procédé ne se pratique que sur des boiseries ouvragées, par exemple sur une porte avec motif central.

Préparation de la patine

Poncez très soigneusement l’ensemble de la porte, motif compris.
Dépoussiérez.

Application de la patine

Appliquez ensuite sur toute la surface de la porte une mince couche de peinture à l’huile mate, du ton de votre choix (en principe les tons pastels sont recommandés).

Immédiatement après, sans attendre que la peinture soit sèche, essuyez les motifs et toutes les parties saillantes avec un chiffon, de façon qu’ils donnent l’impression de n’avoir pas été peints.

Sur les parties planes, essuyez également au chiffon mais beaucoup plus légèrement et de façon inégale