A la une

A la une

Tokujin Yoshioka, un designer dans l’air du temps

Tokujin Yoshioka, un designer dans l’air du temps

Accueil > Design > Designers

Dans l’univers professionnel du design, un designer japonais attire particulièrement l’attention par son style et son parcours : Tokujin Yoshioka.


Tokujin Yoshioka, un designer dans l’air du temps

Tokujin Yoshioka : son parcours et ses récompenses

Tokujin Yoshioka est un designer japonais qui a déjà établi sa notoriété dans le domaine du design international. Sortant de l’école de design Kuwasawa dans le milieu des années 80, il a commencé à exercer chez Kiro Shuramata, un des concepteurs de meubles et de produits architecturaux d’intérieur le plus connu et le plus respecté du 20è siècle. Tokujin Yoshioka a également travaillé pour le créateur de mode japonaise Issey Miyake qui se démarque par l’utilisation des technologies dans la conception de ses vêtements, mais également de nombreuses expositions.

En 2000, Tokujin Yoshioka devient designer freelance et crée sa propre boîte, Tokujin Yoshioka Design, situé à Tokyo, au Japon. Depuis 2002, il a accumulé les reconnaissances, les prix et les récompenses, tels que Le Prix Mainichi Design en 2002 ou le Bonne Award Design – Award d’Or en 2007. Il a également été sacré meilleur designer de meubles par le Wallpaper Design Award en 2008, designer de l’année par Elle Bourses Deco International Design en 2009 et artiste de l’année 2010 lors de la semaine des concepteurs à Tokyo.

Les œuvres de Tokujin Yoishioka

Depuis qu’il s’est mis à son compte, Tokujin Yoshioka a travaillé pour les plus grandes firmes, comme Swarovski, les concepteurs automobiles Toyota, Lexus ou BMW. Il a également collaboré avec des concepteurs de meubles italiens. Ses œuvres sont exposées partout dans le monde, notamment au Musée d’Orsay à Paris. On y retrouve alors le Waterblock, un banc de glace et d’eau d’un style sortant de l’impressionnisme. Du mois d’août au mois de novembre 2011, il a dirigé la conception artistique d’une exposition intitulée « Cartier Time Art » au Bellerive Museum à Zurich.

Au mois de juillet, il a réalisé le design de la montre O pour Issey Miyake et Seiko. Une montre qui rappelle la forme liquide de l’eau démarquée par des lignes épurées, désignant l’élégance et le luxe. Tokujin Yoshioka a également exposé lors de la 54è Biennale de Venise un modèle tiré de la maison japonaise transparente, initialement présentée en 2002. Cette fois-ci, son projet architectural représente la culture japonaise à travers un salon de thé transparent basé sur la technique du Waterglass, intitulé « Kou-an-glmass Teahouse ».


Comment fabriquer un paravent ajouré en bois Retaper ou restaurer l'assise d'une chaise Tout sur la rénovation électrique
3 idées pour fabriquer une table basse récup'